Selon les documents issus des archives communales restées sur site.

Jean baptiste ANTOINE
An 2

Nicolas LHUILLIER
An 8

Laurent VARVOIS
Mandat exercé de 1833 à 1843.
Décédé le 09 mars 1847.

Joseph LHUILLIER
Mandat exercé de 1844 à 1856.

François VOITOT
Mandat exercé de1856 à 1865.

Joseph LHUILLIER
Mandat exercé de 1865 à 1876.

Pendant cette même période à plusieurs reprises des actes sont signés par
 Jean-Baptiste DUGRAVOT
adjoint au maire.

Constant VARVOIS
Mandat exercé de 1876 à 1880.

Pendant cette même période à plusieurs reprises des actes sont signés par
Joseph CHARTIER
adjoint au maire
Décédé en 1898.

Gérard MARTIN
Officier de la légion d’honneur
Mandat exercé  de 1881 à 1882.

Victor ROUSSEL
Mandat exercé  de 1882 à 1887.
Né le 25/03/1849, décédé le 13 janvier 1940.

Charles JEANDEL
Mandat exercé  de 1887 à 1888.

Victor ROUSSEL
Mandat exercé  de 1888 à 1902.

Nicolas MEMPEY
Mandat exercé  de 1902 à 1912.
Décédé le 11 janvier 1925.

Charles-Henri VARVOIS
Mandat exercé  de 1912 à 1921.

Pendant cette même période à plusieurs reprises des actes sont signés par
Charles ANTOINE
Adjoint au maire pour suppléer à la mobilisation du maire.

Alphonse CHARTIER
Mandat exercé  de 1921 à 1923.

Joseph VARVOIS
Mandat exercé  de1923 à 1925.

Alphonse CHARTIER
Mandat exercé  de 1925 à 1935.

Camille DIDOT
Mandat exercé  de 1935 à 1939.

Pendant cette même période à plusieurs reprises des actes sont signés par
Paul ROUSSEL
Adjoint au maire.

Paul ROUSSEL
Mandat exercé  de 1939 à 1945.
Décédé le 22 mai 1961.

Louis DUGRAVOT
Président de la délégation communale et officier de l’état civil
Mandat exercé de 1945 à 1951.
Né le 17/09/1906 et décédé le 28 juillet 1978

Pendant cette même période à plusieurs reprises des actes sont signés par
Camille DIDOT
Adjoint au maire.
Maurice ROUSSEL
Adjoint au maire et faisant fonction de maire en 1952/1953.

Maurice ROUSSEL
Mandat exercé  de 1953 à 1958.

Maurice CHARTIER
Mandat exercé de 1958 à 1959.

Maurice ANTOINE
Adjoint faisant fonction de maire  de 1959 à 1960.

Jean PERRARD
Mandat exercé de 1960 à 1971.

Maurice ANTOINE
Mandat exercé de 1971 à 1989.

Jacky MAGNIER
Mandat exercé de 1989 à 2008.

Cette liste n’est pas exhaustive, puisqu’elle ne prend pas en compte les premiers magistrats de la commune, pour la période couvrant de la révolution à 1833. Les archives communales sont pour cette période versées au fond des archives départementales, ce qui rend leur consultation plus contraignante. Il faut savoir qu’avant cette période les communes d’importance avaient déjà des maires nommés par les seigneurs du lieu, mais les premiers maires élus ou nommés n’apparaissent qu’après la monarchie de juillet. Dés 1831 les conseillers municipaux sont élus pour 6 ans et les maires nommés par le préfet, dés 1855 le mandat de maire est porté à 5 ans et à partir de 1871 le conseil municipal est chargé d’élire en son sein un conseiller qui devient maire de la commune.

Durant ces périodes de mandat , les maires pouvaient compter sur l’assistance des instituteurs communaux appelés également hussards noirs de la république qui avaient entre autre responsabilité de tenir en bonne et due forme les registres communaux. Certains devaient par leur implication dépasser leur fonction, il n’était pas rare de les voir parapher les actes de l’état civil ou d’être cité comme témoin lors des constats de décès ou de naissance; à ce titre on a trouvé lors de la réfection du hangar des pompes un carnet répertoriant l’ensemble des propriétés communales et identifiant les bénéficiaires des  parcelles inventoriées. Certains noms apparaissent sous des formes différentes, la rue de l’Ate serait d’après ces écrits la rue de l’Atre, certaines appellations de parcelles, sont sans doute oubliées même des plus âgés, les champs Machis, les Bouxaux, l’Auliate, la gringeotte, les quarelles ou encore singicotel; cela est d’autant plus abstrait tant que l’on  n’a pas compris à quoi correspond “la saison” ni pourquoi l’on a commencé au “levant” ou au “couchant”.

On ne peut qu’être reconnaissant et admiratif du travail de M. Dumont apparemment  instituteur affecté à la commune de Madegney pour son travail sur le bornage général et parcellaire du territoire de la commune de Madegney. Il précède ou succède M. Badonnel, Mme Holveck, Roudier épouse Chapelier, ou encore Joséphine Gesnel qui tous et toutes ont œuvrés pour l’instruction des jeunes du village à l’époque ou la commune comportait une classe unique.

L’inventaire des archives communales permet également de lier la petite histoire à la grande au travers de faits qui ont marqué le siècle précèdent.

On imagine les périodes d’angoisse des familles apprenant la mobilisation d’un fils ou d’un mari, ou la douleur de ses proches à l’arrivée du maire venant faire ses offices en informant la famille du décès de, qui un mari, un frère, un fils tombé au champ d’honneur ou ayant succombé à ses blessures bien loin de son village natal sans que sa famille n’en soit prévenue.

Le premier enfant de la commune à avoir succombé est

  • Léon Paul DENET, né le 04 janvier 1870 et décédé le 04/02/1915 à 2 heures du soir à Velotte et Tatignécourt, c’est d’autant plus terrible qu’il est décédé à quelques kilomètres à vol d’oiseau de chez lui.

Ensuite plusieurs autres décédèrent sans que pour certains les lieux des sépultures puissent être identifiés, les actes de transcription des décès émis par le ministère aux armées arrivèrent pour certains plusieurs années après le jour fatidique. Ensuite d’autres également tombèrent sur les champs de bataille du nord est et tout particulièrement  dans les tranchées de Verdun.

  •  Paul Joseph COLLENNE, né le 16/07/1896, Soldat de 1ère classe au 171ème  d’infanterie en poste à Nicey dans la Meuse. Mort pour la France le 20 mai 1915 à 12 heures suite à des blessures reçues à l’ennemi ; inhumé au ravin des bois Mulot dans la Meuse.
  • Victor Charles Emile JEANDEL, 22 ans, né le 20 avril 1895 à Madegney, soldat de 2ème classe au 158ème d’infanterie. Décédé le 16 avril 1917 à 2 heures du matin à l’hôpital des Sables-D’Olonne en Vendée.
  • Nicolas Paul CHAPELIER, 30 ans, soldat au 149ème régiment d’infanterie ; Mort pour la France le 03 octobre 1918 dans le secteur d’Orfeuil.
  • François Albert CROISIER, né le 03 décembre 1891. Mort pour la France le 05 mai 1915 aux Eparges dans la Meuse ; cet acte n’est parvenu à l’état civil de la commune que pendant l’année 1920 soit quasiment 5 ans après sa disparition.

Ces quelques informations n’ont pour simple vocation que de vous faire connaitre l’histoire de notre commune et vous faire partager ce qui constitue le patrimoine  communale, patrimoine commun à tous pour peu que l’on s’intéresse à son lieu de vie.

Categories: histoire